Scroll to top

Kelly Mézino

Pratiquant les arts du spectacles depuis ses quatre ans, Kelly Mézino réalise assez jeune des performances vocales dans des restaurants, hôtels, fêtes de quartier. Au collège, elle s’inscrit à la Chorale, puis au théâtre (Sarah Lacoste), et n’arrêtera plus de le pratiquer. Arrivée au lycée, en Option lourde Arts plastiques, elle choisit de conserver le théâtre (Catherine Lenne, Anne Barlind) et la musique en options facultatives.

Elle s’attachera plus tard à développer des compétences plus spécifiquement liées à la scène en suivant une formation privée d’arts de la scène au CDAS (Centre des arts de la scène, Paris, 75015), dirigé par Jacques Mornas. Elle y apprendra différentes techniques de jeu, de création, la danse, le chant, le mime, la diction (Avec entre autres, Bruno Bisaro, Jean-Pierre Jacovella, Jean-François Chatillon, Adriano Sinivia, François Borand, Olga Gurkovska, Anouck Kremer). Elle y rencontrera Christie Bourcq, alors directrice de la compagnie de danse fusion EKAIVA, qu’elle intégrera pour un an, y pratiquant la danse moderne et le Bollywood. C’est après ces expériences qu’elle se décide à investir l’Université afin d’apprendre tant l’histoire des arts que les rudiments des métiers de la scène, puis d’obtenir un diplôme d’État lui permettant d’enseigner.

Depuis 2014, elle multiplie les projets en expérimentant principalement son écriture avec la Compagnie La Kyrielle et l’association TEP8 – Théâtre étudiant de Paris 8, deux structures qu’elle crée officiellement en 2015 avec des camarades étudiants, et dirige depuis lors (8 pièces écrites et montées avec la Kyrielle, 3 créations collectives avec TEP8). Parallèlement à ces activités, Kelly Mézino, auto-entrepreneure, continue de se produire en tant que chanteuse, joue, donne des cours de théâtre pour l’association ASCM (Jouars-Pontchartrain, 78) à des groupes d’enfants de 4 à 12 ans, avec lesquels elle monte des pièces selon le principe de la création participative dirigée. En 2018 commence une autre aventure, celle de la réalisation, pour un film documentaire sur le Théâtre du Nord-Ouest, Le Mystère de la Création (40 minutes).

Anciennement tutrice pour le département théâtre de l’Université Paris 8, elle fait aujourd’hui partie du service SCUIO-IP (Service commun universitaire d’information et d’orientation, insertion professionnelle). Considérant la pédagogie et l’art comme essentiels, elle envisage une thèse sur l’éthique en art, et la direction de comédien.ne.s.

Kelly Mezino

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.